Enrichir l’intelligence collective grâce à de nouvelles méthodes de réunion de travail

Publié le 10 mai 2019

Trop longue, pas assez préparée ou dynamique… La réunion est souvent décriée par les collaborateurs au sein des entreprises. Pourtant, elle apparaît toujours comme essentielle au fonctionnement d’une organisation, que cela soit pour prendre des décisions, échanger des idées ou suivre l’avancée d’un projet.

De nouveaux modes de réunion de travail existent pour améliorer leur efficacité et stimuler l’intelligence collective. En changeant la méthode d’animation, le lieu, voire même la posture des participants, ces nouvelles méthodes révolutionnent la rencontre entre collaborateurs

Le co-meeting, pour stimuler la créativité

Le co-meeting, ou réunion collaborative, mise sur un espace de travail propice à l’innovation et la créativité. L’objectif est de faire de la réunion une expérience à part entière. Pour cela, plusieurs facilitateurs entrent en ligne de compte afin d’accompagner l’expérience du co-meeting. Leur rôle est de stimuler et encourager la créativité et la coopération entre les participants.

Il faut dans un premier temps utiliser des outils disruptifs, qu’il s’agisse de jeux (jeux de construction, dessins, Post-it, cartes à jouer…) ou de technologies (cartes mentales en ligne, formulaires interactifs, quizz…) : en gamifiant la réunion, les participants seront davantage investis, et les idées créatives émergeront plus facilement.

De plus, en utilisant des méthodes d’animation participatives, chaque collaborateur crée de la valeur. Ces méthodes reposent sur l’intelligence collective, c’est-à-dire l’intelligence qui émerge d’une communauté grâce aux multiples interactions qui s’y tiennent.

Enfin, un lieu propice au co-meeting est un lieu aménagé et équipé de façon pratique et confortable. La qualité d’un espace de travail impacte positivement l’apprentissage, la créativité et les échanges. Le choix du lieu ne doit donc pas être laissé au hasard, puisque l’environnement du co-meeting agit comme incubateur d’idées créatives.

C’est avant tout grâce à ce choix que le co-meeting deviendra une expérience à part entière pour les participants. Le tableau interactif installé dans le Salon Pourpre du Cercle Kadrance est l’exemple d’outil qui s’avère être bénéfique à la tenue d’une réunion de travail dans laquelle les participants peuvent créer librement et partager tous ensemble.  

La réunion collaborative est donc un bon moyen de motiver les participants vers une démarche de créativité efficace !

Le tableau interactif du Salon Pourpre

Le « Walk and Talk », la réunion de travail bonne pour la santé

Cette méthode, aussi appelée « co-walking », a vu le jour dans la Silicon Valley pour répondre aux problèmes posés par la sédentarité au travail. Le principe est simple : marcher en parlant. Alternative idéale aux réunions courtes et en petits comités, le « Walk and Talk » permet d’éviter l’écueil des réunions interminables, tout en restant actif.

Il est bénéfique pour le corps humain d’alterner phases d’activités physique et phases de repos. Ainsi, agissant comme incitatif à l’activité physique, les Walk and Talk luttent contre la sédentarité au travail.

Aujourd’hui utilisées chez Facebook, Apple ou LinkedIn, les réunions de travail ambulantes ont des impacts positifs qui ne se limitent pas uniquement à la santé des participants. Cette pratique stimule aussi la créativité : des chercheurs de l’université de Stanford ont prouvé que les idées créatives émergent plus facilement pendant et après l’effort. D’autre part, le fait de marcher ensemble côte à côte aide à éclipser une certaine hiérarchie, et facilite donc les échanges. Le jardin d’inspiration à la française du Cercle LeBrun est un lieu idéal pour organiser une réunion Walk and Talk en plein air !

Une alternative aux réunions Walk and Talk est la stand-up meeting, ou réunion debout. Maintenant les participants dans une tonicité constante, la position debout permet de décupler l’efficacité. De plus, cette technique permet de raccourcir la durée des rencontres et encourage donc à aller directement à l’essentiel.

Les huddle rooms, le petit comité pour l’efficacité

De nombreuses entreprises ont aujourd’hui recours aux huddle rooms, des petites salles de réunion, conçues pour encourager l’échange, la créativité et la collaboration entre les participants.

Ces salles de réunion s’inspirent de la règle des « deux pizzas » de Jeff Bezos, PDG d’Amazon, qui estime qu’une réunion ne peut pas être efficace si deux pizzas ne pourraient suffire à rassasier tous les participants. Autrement dit, les réunions menées en petit comité seraient plus adaptées lors d’une prise de décision.

Ainsi, les huddle rooms permettent une collaboration accrue, pour une meilleure efficacité dans le travail. Avec une capacité de 4 à 13 personnes, l’appartement Oh!31 offre un cadre idéal pour des réunions efficaces en petit comité.

Avec des espaces de réunion et de rencontre atypiques et intimistes, By Kadrance vous offre la possibilité d’organiser des réunions collaboratives dans des cadres d’exception. Contactez notre équipe si vous souhaitez plus d’information.